www.claregistry.com

Association canadienne des éleveurs de lamas et alpagas

Exclusions pour raisons congénitales

La poursuite de la qualité de notre troupeau national dépend de vous.

Les normes de reproduction qu'utilise aujourd'hui l'ACELA ont été développées à partir des critères de dépistage appliqués aux animaux d'origine importés. La principale considération prise en compte lors du développement des normes de dépistage a été de créer une série de critères objectifs pouvant vérifier le plus d'anomalies fonctionnelles et potentielles importantes de transmissibles par héritage que possible. Pour chacune des caractéristiques, un niveau minimum d'acceptabilité a été défini (l'expression dorénavant utilisée sur la demande d'enregistrement – normes de reproduction minimales).

Le dépistage initial des animaux souches ou importés n'a bien sûr pas permis de garantir que tous les animaux importés au Canada ne présentaient aucune anomalie structurale ou potentielle transmissible par héritage. Une des limites évidentes du dépistage phénotypique est l'incapacité à détecter des porteurs pour des anomalies spécifiques potentiellement transmissibles par héritage chez des animaux ayant une structure normale. Bien qu'il ne soit pas parfait, le système utilisé par l'ACELA fournit un moyen possible d'éliminer beaucoup d'animaux ayant des traits non désirables dans notre troupeau enregistré comme étant de pure race. L'intégrité structurale et génétique doit être un trait très important pour la sélection d'animaux reproducteurs pour tous les membres.

Les règles d'enregistrement de l'ACELA exigent que les anomalies congénitales soient évaluées à la naissance, et que les alpagas présentant une ou plusieurs des exclusions pour raison congénitale listées se voient refuser l'enregistrement. Avant tout, il faut savoir ce que signifie congénital. « Congénital » réfère simplement à un trait avec lequel nait un animal (ex., trait existant au moment de la naissance).

Il y a deux options pour expliquer l'origine d'une anomalie génétique chez un nouveau-né : 1) une mutation ponctuelle chez cet animal mais qui n'est pas préexistante chez les parents, et 2) une anomalie génétique portée par un parent ou les deux et transmise à la descendance. D'une façon ou d'une autre, même si ces anomalies observées peuvent ne pas avoir été héritées du géniteur ou de la mère, les anomalies transmises par héritage sont génétiquement programmées chez cet animal et elles peuvent être transmises de l'animal affecté à sa progéniture.

Une idée fausse bien commune est celle selon laquelle un trait peut ne pas être transmis parce que la mère ou le reproducteur a produit plusieurs descendances qui étaient normales. Les anomalies transmises par héritage sont souvent très complexes et elles ne résultent habituellement pas en une fréquence élevée de nouveau-nés anormaux. Ces anomalies sont plutôt et très souvent transmises à la descendance et elles peuvent apparaître plusieurs générations après la mère ou le reproducteur affectés. Les systèmes et appareils de l'organisme les plus communs à être affectés par des anomalies congénitales sont les systèmes reproductifs, musculaires et cardiovasculaires) (David Anderson 2001).

De nos jours, beaucoup de vétérinaires sont d'avis que toutes les anomalies congénitales chez les alpagas doivent être considérées comme étant transmises par héritage, sauf stipulation contraire en raison de la grande prévalence d'anomalies congénitales (possiblement causées à l'origine par une base génétique de plus en plus limitée à la suite de l'invasion espagnole de l'Amérique du Sud dans les années 1500). Cela peut sembler être une position sévère mais lorsqu'une anomalie s'avère ne pas être transmissible par héritage, nous devons faire preuve de prudence et prendre pour acquis que les composantes héréditaires jouent un rôle important dans cette question. L'opinion inverse « prouvez-moi que c'est transmissible » peut être passablement dangereuse pour une race, particulièrement lorsque celle-ci tente de faire sa place dans un nouveau marché.

Une application continue du dépistage des exclusions pour raisons congénitales par tous nos membres se révèle être une étape importante du développement d'un solide registre canadien. Elle permet de développer un registre qui peut être considéré avec le temps comme étant sans anomalies jugées sérieuses et tares structuraux dans notre population d'animaux d'élevage enregistrés. Pour réussir, la coopération collective de tous nos membres est nécessaire. Il ne s'agit pas d'un système unique – le registre des alpagas australiens demande que chaque mâle alpaga fasse l'objet d'un dépistage exécuté par un vétérinaire qualifié en tenant compte de normes très semblables aux nôtres avant que la descendance de cet alpaga soit admissible à l'enregistrement – mais ce système est très important.

Autrement dit, l'utilisation de ces normes par les éleveurs canadiens servira à ajouter une valeur au registre canadien et donnera confiance aux éleveurs sérieux d'alpagas, à l'échelle nationale ou internationale, qui désirent améliorer la qualité et la prévisibilité de leurs troupeaux.

RÉSUMÉ DES ANOMALIES CONGÉNITALES –
qui empêchent un animal de s'enregistrer

  • Oreilles irrégulières« Traduction disponible sur demande »
  • Oreilles en bananes (chez les alpagas seulement)
  • Cataracte juvénile
  • Cécité juvénile
  • Déviation faciale
  • Atrésie choanale
  • Oreilles irrégulières (frisées) « Traduction disponible sur demande »
  • Entropion, Ectropion (paupières)« Traduction disponible sur demande »
  • Surdité
  • Déviation latérale de la colonne vertébrale
  • Queue crochue (déviation permanente)
  • Polydactyle
  • Syndactyle
  • Luxation des rotules
  • Pas plus ou moins de quatre mamelle sur un mâle (exceptions : bêtes castrées)
  • Pas plus ou moins de 2 testicules de même dimension dans le scrotum (exceptions : bêtes castrées)
  • Pas plus ou moins de quatre mamelles fonctionnelles chez une femelle
  • Testicules ectopiques chez un mâle
  • Ouverture vaginale éloignée du plan vertical
  • Manque d'une partie du système reproductif
  • Hermaphrodisme

 .